Annonce d'une mauvaise nouvelle

Programme de 3h

Ce qu'il faut savoir

Annoncer une mauvaise nouvelle ...

  • notamment une maladie spontanément associée à la mort, tel un cancer, est une démarche toujours délicate pour un médecin généraliste, confronté à la positivité d’un dépistage de cancer, à un mauvais bilan ou à la réception d’un compte-rendu d’examen anormal, voire péjoratif.
  • n’est pas sans conséquences pour le patient car elle va certainement profondément modifier le cours de sa vie mais aussi celle de ses proches.
  • nécessite, de la part du soignant, un minimum d’outils de communication.
user

Connaître les questions que le médecin doit se poser ou poser avant, pendant et après la consultation.

Besoin d’approfondir vos connaissances ?

Inscrivez-vous à ce programme de 3h élaboré avec le Dr Sylvie Pucheu, psychologue clinicienne et psychothérapeute de formation analytique

inscrivez-vous
Xavier Pommereau

Sylvie PUCHEUPsychologue clinicienne et psychothérapeute de formation analytique

Exerçait dans le service de psychologie clinique et de psychiatrie et d’oncologie
Hôpital européen Georges Pompidou de Paris

Relecteur médecin généraliste

Bernard GAVID

Bernard GAVID, membre du Comité Pédagogique de La Revue du Praticien

Quels sont les objectifs de ce programme ?

Donner aux médecins généralistes des points de repère concernant leurs patients :

  • Reconnaître les réactions psychologiques des patients pour mieux les anticiper,
  • Utiliser l’écoute active pour mieux informer et rassurer,
  • Proposer les meilleures pistes d’avenir en fonction du contexte,
  • Connaître les écueils d’une annonce mal réalisée, en particulier ceux qui doivent être évités !
inscrivez-vous
Inscrivez-vous au programme ! Voir les autres programmes disponibles

Besoin d'aide ?

Vous pouvez nous envoyer un message en utilisant le formulaire de contact ci-contre.

Vous pouvez également nous contacter en composant le 01.55.62.68.43

* Champs obligatoires